Gaz Vert - local et renouvelable

Faites le grand saut du gaz vert

Renouvelable

Le gaz vert, c'est quoi ?

Le gaz vert, c'est quoi ?

Une énergie renouvelable issue des déchets organiques.

Imaginez vos déchets se transformer en énergie renouvelable… Et bien ça, c’est le gaz vert ! Issu de la fermentation de déchets de cuisine, de la production agricole et même de nos poubelles, il est une source d’énergie verte, propre et stockable.

En savoir plus

Local

Envie de découvrir un site de production de gaz vert près de chez vous ?

Envie de découvrir un site de production de gaz vert près de chez vous ?

Compatible

Choisir une énergie
100% compatible
avec mes équipements

Choisir une énergie
100% compatible
avec mes équipements

Profitez des mêmes utilisations pour votre chauffage, cuisine et eau chaude, sans compromis. Le gaz vert s’adapte parfaitement à vos équipements gaz existants, y compris vos chaudières !

En savoir plus
Je découvre les offres de gaz vert

Vrai / Faux

Le gaz vert provient de ma poubelle

Vrai Faux
Vrai !

Mais pas seulement. La méthanisation est le procédé le plus utilisé aujourd’hui pour le compostage ou produire du gaz vert à partir de biodéchets. Depuis le 1er janvier 2024, le tri et la valorisation des biodéchets est obligatoire pour les collectivités y compris les particuliers.

En savoir plus

Souscrire une offre de gaz vert, c'est plus cher

Vrai Faux

Plusieurs fournisseurs d’énergie proposent déjà des offres « gaz vert » qui permettent de convertir partiellement ou totalement votre consommation de gaz. Vous pouvez comparer les offres sur le site du médiateur de l’énergie.

Je compare les offres de gaz vert

Le Gaz Vert est une énergie d'avenir

Vrai Faux
Vrai !

Le gaz vert est une énergie renouvelable produite localement à partir des déchets organiques des territoires. D’ici 2030, le gaz vert répondra à 20% de la consommation de gaz.

En savoir plus
Je découvre les offres de gaz vert

Quelques chiffres clés

678 sites de méthanisation en injection

678 sites de méthanisation en injection

C’est le nombre de sites de méthanisation en capacité d’injecter le gaz vert dans les réseaux.

3 065 000 logements neufs chauffés

3 065 000 logements neufs chauffés

La capacité de chauffage des 678 sites de méthanisation qui injectent aujourd’hui du gaz vert représente l’équivalent de 3 031 250 logements neufs chauffés soit près de 3,5 fois le nombre de logements d’une ville comme Marseille ! 1

2 réacteurs nucléaires

2 réacteurs nucléaires

c’est l’équivalent de la puissance atteinte par la production de gaz vert en France 2

Les questions que je me pose encore

Gaz vert, biogaz, biométhane : de quoi parle-t-on ?

Gaz vert, biogaz, biométhane : de quoi parle-t-on ?

Pas de panique ! Le gaz vert, c’est votre énergie locale et renouvelable, produite à partir de déchets organiques. Le biogaz est une composante du gaz vert, tandis que le biométhane est sa forme épurée, prête à rejoindre le réseau public de gaz. En somme, le gaz vert englobe toutes les formes de gaz renouvelables.

Rouler au gaz vert, c'est possible ?

Rouler au gaz vert, c'est possible ?

Oui, absolument ! le BioGNV est utilisé par les bennes, les bennes à ordures ménagères ou les poids lourds dans les nouvelles mobilités verte.

Où comparer les offres de gaz vert ?

Où comparer les offres de gaz vert ?

Pour comparer les offres, utilisez le comparateur officiel du médiateur national de l’énergie, totalement indépendant des fournisseurs et impartial : comparateur.energie-Info.fr

Choisir le gaz vert : acteurs engagés

Les professionnels du gaz et les fabricants ont choisi de promouvoir le gaz vert lors de l’entretien ou du remplacement de votre chaudière.

Logo Coenove
Logo Coenove
Logo FGR
Logo FGR
Logo grdf
Logo grdf
Logo pg
Logo pg
Gaz Vert - local et renouvelable

Acteurs engagés Gaz Vert

Organisations professionnelles

Fabricants

(1) Source : Villes et communes de France − Tableaux de l'économie française | Insee

(2) Sur une année, la capacité de production par les sites de production de biométhane français (12 TWh/an) est nettement supérieure à la capacité de production d'un réacteur nucléaire (5,5 TWh/an). Hypothèses retenues : taux de disponibilité d'un réacteur nucléaire : 70 %, puissance de réacteur : 900 MW.